People say that your dreams are the only things that save you

Au moment où j’écris cet article, je suis encore en train d’essayer de faire comprendre à mon cerveau qu’en septembre je déménagerai dans un autre pays pour neuf mois. C’est étrange, combien on peut… Lire la suite

Des nuages noirs qui viennent du Nord…

C’est le décor du Connemaraaaaa! Evidemment, comment ne pas avoir Sardou en tête dès qu’on évoque le Connemara? (oui, vous me haïrez dans quelques heures quand vous n’arriverez toujours pas à vous débarrasser… Lire la suite

Cigognes et Flammenkueche

Ce week-end, je suis allée à Strasbourg, rendre visite à deux amies américaines, avec qui j’habitais l’an dernier à Bowling Green. J’étais vraiment vraiment ravie à l’idée de les revoir et de pouvoir… Lire la suite

Ride with me

Depuis Galway, il est possible de prendre le car pour différentes destinations : les îles Aran, les collines de Moher, et le Connemara. Si vous n’avez pas le temps et / ou l’argent de… Lire la suite

There are places I remember…

Aujourd’hui, petite pause dans mes aventures estivales irlandaises. Je vous emmène du côté de la Méditerranée, dans une ville chère à mon coeur: Nice.

Galway City

Cet été, depuis Dublin, nous avons pris un car pour Galway City.

Dublin – Part III

Je suis retournée en Irlande cet hiver, pour passer du temps chez mon cher et tendre. Bien sûr, j’ai voulu retourner à Dublin même si nous n’avions pas énormément de temps. Nous avons… Lire la suite

Dublin – part II

Jour 3: Botanic Gardens – Glasnevin Cemetery – National History Museum – Government Buildings – Merrion Hotel – Iveagh Gardens – Leinster House Nous avons eu beaucoup de mal à atteindre le jardin botanique,… Lire la suite

Dublin – part I

J’ai décidé de commencer par vous raconter mon premier séjour en Irlande, l’été dernier. Nous sommes partis pendant dix (petits) jours là-bas, dix jours bien remplis qui feront l’objet de plusieurs articles (celui-ci… Lire la suite

Un blog, encore un blog…

J’ai perdu le compte du nombre de blogs que j’ai créés puis arrêtés, commencés puis abandonnés. Alors, pourquoi replonger dans ce cercle vicieux?