Lanzarote, Canaries : Arrecife et Caleta de Caballo

Dernière journée à Lanzarote… On y va ?

On avait gardé Arrecife, la capitale de Lanzarote, pour la fin. On a bien fait : la capitale est sans grand charme et après une semaine de paysages plus  beaux les uns que les autres, difficile de s’émerveiller !

La ville peut se résumer en quelques mots. Un front de mer, un fort avec un musée tout en espagnol pas très intéressant sur Lanzarote, quelques rues commerçantes.

Et pour la résumer en quelques photos, voici ce qui a retenu mon oeil.

Des créations en fût recyclé 

Un squelette de baleine

Des bateaux posés tranquilles

Des jolies couleurs

Ma maman en bas du fort

La vue d’en haut du fort

Une rue piétonne

Le front de mer

Pour terminer ma série d’articles sur Lanzarote, je vous livre quelques photos prises sur différents jours pendant le séjour. Il s’agit de Caleta de Caballo, là où nous logions. La maison que mes parents avaient louée donnait directement sur l’océan. Je pense que c’est l’endroit le plus paisible où j’aie jamais dormi. Après notre journée de visites, j’allais parfois marcher le long de l’océan avec mon papa et on restait fascinés par l’eau, les roches et les volcans.

Je suis contente d’avoir enfin réussi à revenir sur le blog pour vous partager ce voyage que j’ai absolument adoré. Lanzarote a été un coup de coeur incroyable que je ne saurais que trop vous recommander. A la base, l’histoire de comment je m’y suis retrouvée est due au hasard : je discutais avec ma mère des vacances de février, elle m’a dit qu’ils allaient à Lanzarote, par curiosité j’ai tapé « Toulouse Lanzarote », j’ai vu des vols directs et j’ai demandé « je peux venir ? » (vous voyez ma maman me dire « non » ? ;-)). Les vols étaient finalement trop chers et j’avais abandonné l’idée, jusqu’à ce qu’ils redeviennent abordables et voilà, c’est devenu mon cadeau d’anniversaire 🙂

Je suis partie en n’ayant fait aucune recherche sur l’endroit et sachant juste vaguement où situer l’île sur une carte. Les Canaries ne faisaient pas spécialement partie de mes futures destinations, sans qu’elles fassent non plus partie de la liste de pays qui ne m’intéressent pas du tout (oui, ces deux listes existent dans ma tête !). Je n’avais donc absolument aucune attente et aucune information et… c’était parfait ! Je n’avais aucune idée de combien l’endroit était magnifique et j’en ai profité à chaque instant. La vie là-bas était tranquille, paisible, lente, on se sentait éloignés de tout et de tout le monde. La seule « vraie » ville comme on l’entend était Arrecife, et ça faisait un bien fou de ne pas être submergés par ce qui correspond d’habitude à mon quotidien. Une véritable pause hors du temps que j’espère avoir pu dignement partager avec vous ces dernières semaines.

3 commentaires sur “Lanzarote, Canaries : Arrecife et Caleta de Caballo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s