Zéro maquillage / Zero makeup

Bon. J’ai environ 30 articles en brouillon, certains terminés depuis 3 mois mais pas encore publiés, d’autres avec uniquement un titre et les idées seulement dans la tête, et d’autres dans un état d’entre deux. J’ai également un retard incroyable de lecture de blog… Ces dernières semaines, les plus heureuses de mon année 2018, ont en effet été passées à m’habituer à ma merveilleuse nouvelle ville, à adorer mon passionnant nouveau travail, à rigoler avec mes géniales nouvelles collègues et amies, à faire de nouvelles activités trop cool, à regarder de (plus ou moins) super nouveaux films et de nouvelles séries… Bref, que de nouveautés extraordinaires qui m’ont laissé peu de temps pour les blogs 😉

Alright. I have about 30 drafts of articles, some finished for 3 months but not posted yet, others with just a title and the ideas only in my head, and others in an in-between state. I’m also terribly late reading all your blogs… Those last few weeks, the happiest weeks of 2018, were spent getting used to my wonderful new city, loving my fascinating new job, laughing with my awesome new colleagues and friends, trying new super cool activities, watching (more or less) great new movies and TV shows… Anyway, so many extraordinary new things that left me quite little time for blogging 😉

J’ai en stock encore des articles sur l’Allemagne, et beaucoup de choses à vous raconter sur mes avancées dans la réduction des déchets, sans compter mes découvertes toulousaines, et les derniers récits sur le mariage. Mais là, au lieu de terminer un article déjà entamé (ce qui serait bien plus logique), j’en commence un autre pour vous parler… maquillage !

Ou plutôt : absence de maquillage 😉 Si vous me connaissez, vous savez que je ne porte pas de maquillage. Et comme tout comportement pas terriblement commun, on se demande MAIS POURQUOI. Après des annéééées de remarques en tout genre sur ma décision de ne pas porter de maquillage, petit historique…

I still have to write articles about Germany and a lot to tell you about my progress in waste reduction, and that’s without even mentioning my Toulouse discoveries and the last wedding stories. But today, instead of finishing an article that I’ve already started (which would be much more logical), I’m starting a new one to talk… makeup!

Or rather: no makeup 😉 If you know me, you know that I don’t wear makeup. And just like every behavior that’s not so common, people ask BUT WHY. After yeaaars of all kinds of comments about my decision not to wear makeup, let’s talk about it…

Au collège, au moment où la grande majorité des filles prenaient le barbouillage de faces pour un symbole d’émancipation totale, je n’étais tout simplement pas intéressée. Il me semble qu’au départ, je me suis juste dit « me maquiller ? bof, non merci ». Quand j’ai vu qu’en fait, ça ne passait pas de mode, et que j’étais la seule à ne pas sombrer dans l’addiction au maquillage, j’ai commencé à y voir un moyen de me démarquer : si tout le monde le faisait, c’était une raison suffisante pour que je ne le fasse pas (mon petit côté jesuistroprebelleetpascommelesautres).

A cette époque, on me disait « tu vas voir plus tard, tu finiras par t’y mettre. »

In junior highschool, when the big majority of girls took painting their faces as a symbol for total emancipation, I just wasn’t interested. I think at first I was just like « wearing makeup? erk, no thank you ». When I saw that actually it wasn’t just a temporary trend and that I was the only one to escape makeup addiction, I started to consider it as a way to distinguish myself from the others: if everyone else was doing it, it was a good enough reason for me not to do it (my Iamsucharebelandnotliketheothers side).

At the time I was told « you’ll see later, you’ll get there eventually ».

2015 : no makeup, no filter, blah blah 😉

Alors j’ai attendu le fameux jour où je me réveillerai en me disant « PUTAIN COMMENT AI-JE PASSE TOUT CE TEMPS SANS ME PEINTURLURER LA TRONCHE ». 

J’ai attendu, attendu… Le lycée est passé sans une trace de maquillage sur mon doux visage. 

A la fac, toujours aucune envie de dépenser de l’argent dans des produits qui ne me semblaient pas utiles, ni du temps que je pouvais passer à dormir le matin. A ce moment, il n’était plus question de ne pas faire comme les autres, mais simplement je ne portais toujours aucun intérêt au maquillage.

So I waited for the day when I would wake up telling myself « FUCKING HELL HOW HAVE I SPENT ALL THIS TIME WITHOUT PAINTING MY FACE. »

I waited, waited… Highschool came and went without a spot of makeup on my dear face.

At university, still no desire to spend money in products that I didn’t feel were useful, or time that I could spend sleeping in the morning. At that time, it wasn’t about not doing like the others, but I still wasn’t bearing any interest in makeup.

Là, on a commencé à me sortir « mais toi c’est pas pareil, tu n’en as pas besoin. ». Si j’avais gagné 1 euro à chaque fois qu’on m’avait sorti cette phrase, je n’aurais pas besoin de travailler pour vivre (du coup je pense commencer à faire payer celles qui me sortent ça, parce que bon, à force…). Pourquoi est-ce que moi (canon de beauté OKAY mais quand même) je n’aurais pas besoin d’artifices, alors que d’autres, si ? Ca me paraît absolument absurde. Personne n’a BESOIN de maquillage. Par contre, que vous en ayez ENVIE, ça, c’est autre chose. 

Moi, quand on me parle de besoin de se maquiller, je pense : patriarcat, sexisme, oppression, complexes, critères de beauté de merde, société pourrie jusqu’à la moelle. Ouais, tout ça ! Un peu comme quand on me dit qu’il faut que les femmes s’épilent, en fait… 

Then people started to be like « but it’s different for you – you don’t need it ». If I had earned 1 euro every time I was told this, I wouldn’t have to work to live (so now I’m considering starting charging women who tell me that, because come on…). Why wouldn’t I (alright I am freaking gorgeous but still) need tricks when others do? It sounds absolutely absurd to me. No one NEEDS makeup. But if you WANT it that’s another story.

When I am told about needing to wear makeup I’m thinking: patriarchy, sexism, oppression, complexes, silly beauty criteria, society rotten to the core. Yeah, all that! Actually, a little bit like when I am told that women have to shave

La photo qui aurait dû lancer ma carrière de mannequin no makeup, damn it! 😛 
The photo that should have launched my career as a no makeup model, damn it! 😛

Forcément, on est entourées d’images retouchées de filles considérées comme parfaites car ultra maquillées et artificielles. On nous lave le cerveau depuis petites pour que notre peau soit lisse comme le cul d’un bébé, nos yeux énormes comme ceux du chat de Shrek, nos cils de la longueur des poils qu’on n’a pas le droit de laisser pousser sur le reste du corps… (vous avez compris le principe, j’arrête les comparaisons douteuses, je vous sens faiblir). Alors c’est UN PETIT PEU difficile de se dire « naan, moi je suis jolie comme ça, merci non merci ! ». 

Là vous vous dites : ok donc, Anousha, c’est la fille qui se trouve tellement belle au naturel qu’elle pense que son visage n’a pas besoin d’artifices. Non, pas du tout. Pour tout avouer, la majorité des matins j’ai envie de me recoucher quand j’aperçois à quoi je ressemble, donc ce n’est pas du tout par prétention que je ne me maquille pas. Ce qui était au départ du non-intérêt, puis une forme de rebellion, se transformant ensuite en flemme, habitude et économies, est à présent un peu de tout ça, rajouté à des besoins de minimalisme. 

Of course we’re surrounded by retouched photos of girls considered as perfect because they’re wearing too much makeup and are so artificial. We’re being brainwashed from our youngest age so we keep a skin as smooth as a baby’s ass, our eyes as big as Shrek’s cat’s, our eyelashes as long as the hairs we’re not allowed to let grow on the rest of our bodies… (you got the point, I’ll stop the weird comparisons, I can feel I’m losing you). So it’s A LITTLE BIT difficult to tell yourselves « nah, I’m pretty just as I am, thanks but no thanks! »

So now you’re telling yourselves: ok so Anousha, she’s the girl who thinks she’s so naturally pretty that she doesn’t need any tricks! No, not at all. To be completely honest, most mornings I want to go back to bed when I get a glimpse of what I look like so not wearing makeup isn’t pretentious from me. What was at first a lack of interest, then a form or rebellion, turning into laziness, habits and savings, is today a mix of all this, added to a need of minimalism.

FREEEDOOOOOM FOR MY FAAAACE

Aujourd’hui, pour faire court, je ne me maquille pas parce que :
In short, today, I don’t wear makeup because:

  • je ne l’ai jamais fait, je ne sais donc tout bonnement pas le faire et je n’ai pas envie de m’y mettre à 25 ans passés (genre je suis trop vieille, l’excuse)
  • I’ve never done it so I just don’t know how to do it and I don’t want to try now that I’m more than 25 (as if I was too old like)
  • j’y vois un gain de temps considérable le matin et le soir
  • I consider it as a way to save considerable time in the morning and in the evening
  • j’y vois aussi de grosses économies
  • I also consider it as a way to save a huge bit of money
  • je ne possède pas de maquillage (à part 4 tubes de variations de rouges à lèvres que je n’utilise qu’à des événements genre Noël ou mariages) donc ma salle de bains est largement minimaliste, de même pour ma trousse de toilettes en voyage
  • I don’t own any makeup (except 4 lipsticks that I only use at events such as Christmas or weddings) so my bathroom is rather minimalistic, same when I travel
  • je n’ai pas fait de recherches scientifiques sur la question mais je pense qu’épargner ma peau n’est pas le pire qui puisse lui arriver
  • I haven’t done any scientific research on the matter but I think that sparing my skin isn’t the worse I could do to it
  • je suis absolument contre cette pression mise sur les femmes pour qu’elles se maquillent
  • I am absolutely against the pression put on women so they wear makeup
  • ne me maquillant pour ainsi dire jamais, j’apprécie mieux les quelques événements spéciaux où je décide délibérément de le faire
  • Since I pretty much don’t wear makeup, I appreciate better the few special events when I deliberately choose to do it
  • ma tronche est toujours ma vraie tronche ! 😉
  • my face is always my real face! 😉

Je suis devenue la pro du selfie débile pour la rédaction de cet article.
I became a silly selfie professional for the purposes of this article.

Tout comme ma décision concernant l’épilation, je tiens à me répéter : que je ne porte pas de maquillage ne veut pas dire que je trouve ça terriblement con et que je juge et déteste les femmes qui en portent (je serais bien seule au monde sinon). NON ! Mon problème avec le maquillage est exactement le même qu’avec l’épilation : c’est l’OBLIGATION derrière. Que vous vous maquilliez pour vous, parce que ça vous chante, parce que c’est votre décision, ou même que vous en fassiez votre métier, ben… cool pour vous ! 😉 Mais j’avoue que je tique un peu quand on me parle de l’impossibilité de sortir pas maquillée, de l’impression d’être laide sans maquillage… ou quand on me regarde comme une OVNI parce que je n’en porte pas, ou avec ce petit regard bienveillant « mais toi t’as de longs cils / grands yeux / un beau teint » (version raciste ordinaire, mais tu es « bronzée » – AH mais mais mais, ceci est le sujet d’un autre article). Ou encore pire, l’inverse « si tu rajoutais juste un coup de (CHOISISSEZ LE MAQUILLAGE DE VOTRE CHOIX) tu serais encore plus belle ». Non ben du coup je vais rester un peu moins belle, ça va.

Bref moi je vous le dis, les meufs, vous êtes TOUTES jolies au naturel, je vous juuuure ! Maquillez-vous si vous en avez envie mais ne soyez pas si dures envers vous-mêmes : avec ou sans maquillage, vous êtes belles les filles ! ❤

Just like my decision regarding epilation, I want to repeat myself: the fact that I don’t wear makeup doesn’t mean that I find it terribly stupid and that I judge and loathe women who wear some (I would be quite lonely otherwise). NO! My problem with makeup is exactly the same as the one with epilation: it’s the OBLIGATION behind it. Wearing makeup for yourself, because you feel like it, because it’s your choice, or even making it a job out of it, well… cool for you! 😉 But I have to say that I get quite upset when I’m told about the impossibility of going out without makeup, about the feeling of being ugly without makeup… or when some women look at me as if I were a UFO because I’m not wearing any, or with that so called kind look « but you have long eyelashes/big eyes/a nice skin » (ordinary racist version, but you are « tanned » – HA but but but this is the topic of another article). Or even worse, the opposite « if you added JUST a bit of (INSERT WHATEVER MAKEUP PRODUCT) you’d be even more beautiful ». Well in that case I’ll stay just a bit less beautiful, I’m okay thanks.

So anyway I’m telling you girls: you’re ALL naturally pretty, I swear! Wear makeup if you feel like it but don’t be so harsh on yourselves: with or without makeup you ARE beautiful ❤

J’attends avec impatience vos réactions sur le sujet, je pourrais en parler pendant des heures mais mon compteur de mots est déjà en train d’exploser… je lance donc la suite de la conversation en commentaires, je veux tout savoir de votre avis sur le maquillage et sur cet article 🙂

I am so looking forward to your reactions on the topic, I could talk about this for hours but my word count is going to explode… so please let’s continue the conversation in the comments, I want to know everything about your opinion on makeup and on this article 🙂

Why would you need makeup when you have a naturally silly face.

 

Publicités