Innsbruck

Je vous ai laissé.es la dernière fois à Füssen, au moment où nous nous apprêtions à prendre notre bus pour l’Autriche. Je vous avais dit que le trajet ne fut pas des plus tranquilles…

Last time I left you in Füssen, as we were about to take our bus to Austria. I told you that the journey was quite eventful…

Ca fait partie de ces histoires de voyage qui sur le coup, nous soûlent bien, mais avec un peu de recul, tout finit bien. Si nous nous étions levées sous un soleil éclatant, la pluie annoncée nous est tombée dessus pendant les trente minutes de marche jusqu’à l’arrêt de bus. Evidemment, le Flixbus ne pouvait pas s’arrêter en ville, il fallait qu’on se tape d’aller dans une zone industrielle toute pourrie, avec rien autour, aucun abri, aucun endroit pour s’asseoir. Après trente minutes sous la pluie, surprise : message nous indiquant que le bus aurait 25 minutes de retard. Sachant qu’on avait nous-mêmes 35 minutes d’avance, je vous laisse faire le calcul… Ouais, ça faisait un sacré bout de temps à attendre sous la pluie avec nos sacs ! Bon, on commence à attendre, que faire d’autre ? Nouveau message : le bus aura à présent 35 minutes de retard ! Mais c’est super, ça ! Sachant que le trajet ne devait durer que 2 heures, ça faisait une proportion d’attente assez démesurée. OK, on décide d’aller nous réfugier au Lidl, d’où on pouvait voir les bus arriver. Au final, le bus est en effet arrivé avec 35 minutes de retard. Mais… pour une raison TRES mystérieuse, la police a contrôlé tous.tes les passager.ères… sauf… ceux et celles qui montaient ! On a dû attendre encore 10 minutes avant de pouvoir nous installer. Puis le chauffeur nous sort « je vais prendre une pause ! ». On est finalement parti.es 15 minutes après, pour nous retrouver dans des bouchons… Au total ça a donné 35 min en avance + 35 min de retard + 10 min de contrôle + 15 min de pause + les 2 h de trajet prévues + 15 min de nouveau retard = presque 4 heures de JOIE.

Mais bon ! On arrive finalement à Innsbruck en fin d’après-midi, crevées alors qu’on avait seulement visité Füssen le matin. Il pleuvait encore à notre arrivée, et on a sagement décidé de juste nous reposer à l’hôtel et d’aller dîner, pour partir du bon pied le lendemain ! Le soir, on a un bref aperçu de ce qui nous attend…

It is one of those travel stories that are really annoying when you are experiecing them but with hindsight, everything ends well. If we got up under a bright sun, the rain that was forecast arrived when we were walking for thirty minutes to our bus stop. Of course, the Flixbus could not stop in the city, we had to bother going to a crappy industrial zone with nothing around it, no shelter, no place to sit. After thirty minutes in the rain, surprise: a text message telling us the bus would be 25 minutes late. And we were already 35 minutes early, so you can count… Yep, it was quite a long time to wait in the rain with our bags! Alright, we start waiting anyway, what else was there to do? New text message: the bus would now be 35 minutes late! How great! The journey was supposed to last only 2 hours so the waiting time was quite excessive. OK, we decided to go to take shelter at the Lidl, from where we could see the bus coming. In the end, the bus arrived with the 35 minute-delay announced. But… for a VERY mysterious reason, the police controlled all passengers… except the ones getting in! We had to wait another 10 minutes before we could sit down. And then the driver said « I’ll take a break! ». We eventually left 15 minutes later, to end up stuck in traffic… In total: we were 35 min early + we waited for 35 min + the police control took 10 min + the driver took a 10-min break + the 2 hours initially planned for the journey + another 15 min delay = almost 4 hours of HAPPINESS.

But oh well! We finally arrived in Innsbruck in the late afternoon, exhausted even thought we had just visited Füssen in the morning. It was still raining when we arrived and we wisely decided to just rest at the hotel and go have dinner, to start on the right foot the morning after. The evening gave us a short insight into what was waiting for us…

Le dimanche matin, on commence par la principale attraction d’Innsbruck : le funiculaire de Nordkette. On décide de nous arrêter à la station Hungerburg, à 860 mètres d’altitude, pour 9€ aller-retour. C’est le trajet le moins cher et le plus court, mais on peut également aller plus haut : aller jusqu’à Hafelekar, à 2300 mètres d’altitude, vous coûtera 34€50 A/R. Les vues doivent être incroyables, mais je pense qu’il vaut mieux y aller par temps dégagé. (Pause pipi : les toilettes sont gratuites aux stations!)

Le trajet en lui-même est étonnant : on commence par s’engouffrer dans un tunnel ! Je ne m’attendais pas à ça en prenant un funiculaire, et je n’avais pas fait cette expérience auparavant.

On Sunday morning, we start with the main attraction in Innsbruck: Nordkette cable car. We decide to stop at Hungerburg station, 860-meter high, for €9 round trip. It’s the cheapest and shortest trip, but you can also go higher: the round trip up to Hafelekar, 2,300-meter high, will cost you €34.50. The views must be incredible, but I think it’s better to go when the skies are clear. (Toilet break: toilets are free at the stations!)

The trip in itself is surprising: we start by diving into a tunnel! I didn’t expect that when taking a cable car, and I had never had this experience before.

J’aurais pu passer un bon moment à observer les nuages et les montagnes… D’ailleurs, ne faites pas comme la plupart des touristes de base qui prennent le funiculaire, s’arrêtent 2 minutes le temps de faire leurs selfies, puis repartent direct. Prenez le temps de vous émerveiller, rien ne presse…

I could have spent a good while watching the clouds and the mountains… And for that matter, don’t do like most tourists who take the cable car, stop 2 minutes to take their selfies, and leave straight away. Take the time to be amazed, there’s no rush…

La station Hungerburg avec son architecture si spéciale est devenue un symbole d’Innsbruck.

Hungerburg station and its special architecture has become one of Innsbruck’s symbols.

Et… voilà la fameuse boule de neige achetée la veille à Füssen ! Elle ne sera pas encore mangée à ce moment… Mais on a passé un bout de temps à faire LA photo parfaite, haha !

And… here is the much-talked about snowball bought the day before in Füssen! It won’t be eaten yet… But we spent a good while trying to take THE perfect photo, haha!

Les vues en redescendant

Views going down

J’ai absolument adoré prendre le funiculaire et observer la vue, pour moi ça restera le meilleur souvenir de la capitale des Alpes 🙂 Mais ne vous cantonnez pas uniquement aux montagnes : la ville est à voir !

I absolutely loved the cable car and the views, for me it will remain the best memories from the Alps capital 🙂 But don’t restrict your visit to the mountains: the city is also a must see!

Palais impérial Hofburg / Imperial palace Hofburg

On commence par explorer la vieille-ville. Incontournables : le petit toit d’or et les maisons autour. Le petit toit d’or est un balcon adossé à l’ancien palais ducal, commandé par Maximilien Ier en 1500. Il est décoré de pas moins de 2 657 tuiles en cuivre dorées, toutes d’origine ! Le musée du petit toit d’or, quant à lui, raconte l’histoire du bâtiment, de l’empereur et la ville.

We start by exploring the old town. Must see there: the golden roof and the houses around it. The golden roof is a balcony built up agains the former duke palace, order by Maximilian Ist in 1500. It is decorated with 2,657 gilded copper tiles, all original! The Golden roof museum inside relates the story of the building, the emperor and the city.

A quelques mètres du toit d’or, je vous conseille de dépenser quelques euros (4€, pour être précise) pour monter en haut de « Stadtturm ». Cette tour fut achevée en 1450, époque à laquelle ses 51 mètres paraissaient impressionnants ! Le dôme fut ajouté 100 ans après sa construction. D’habitude, je n’aime pas aussi cher mais il se trouve que grâce à Booking, on avait 10% de réduction et d’un coup, pour 3€60 on s’est dit ALLEEEZ, soyons folles… Honnêtement ça vaut vraiment le coup, la vue est superbe. Vous aussi, vous trouvez que les montagnes ajoutent un charme fou à TOUT ?!

A few meters away from the golden roof, I recommend you spend a few euros (€4 to be precise) to climp up the « Stadtturm« . This tower was completed in 1450, at a time when its 51 meters seemed impressive! The dome was added 100 years after the construction. I usually don’t like paying that much but thanks to Booking, we had a 10% discount and suddenly, for €3.60 we were like COME OOON let’s be crazy… Honestly it is worth i, the view is gorgeous. Do you also think that mountains add something beautiful to EVERYTHING??

Maria Theresen Strasse fut fondée il y a plus de 700 ans et marque la frontière entre la nouvelle et la vieille-ville. A l’époque de sa fondation, la vie était toujours concentrée dans la vieille-ville, entourée de remparts. Peu à peu, les aristocrates commencèrent cependant à construire leurs maisons à l’extérieur des portes de la ville.

Maria Theresen Strasse was founded more than 700 years ago and marks the border between the new and the old town. As the time it was founded, life was still very much concentrated in the old town, inside the city walls. However, little by little aristocrats started to build their houses outside the city gates.

La colonne de Sainte Anne fut érigée le jour de la Sainte Anne, le 26 juillet 1703, pour commémorer la libération de Tyrol des troupes bavaroises.

St Anne’s column was erected on St Anne’s day, on July 26th 1703, to commemorate Tyrol’s liberation from Bavarian troops.

L’Arc de Triomphe se situe à l’extrémité sud de la rue Marie-Thérèse. Il fut construit à l’occasion du mariage du fils de l’impératrice Marie-Thérèse (le futur empereur Leopold II). Le côté sud représente les mariés. Quant au côté nord, il s’agit de l’impératrice et de son mari, qui mourut durant les célébrations ! (Ca m’a traumatisée cette histoire)

The Triumphal Arc is located on the south end of Maria Theresa street. It was built for the wedding of Maria Theresa’s son (later Emperor Leopolod II). The South side represents the bride and the groom and on the North side you can see the Empress and her husband, the latter died during the celebrations! (I was traumatized by this story)

Vous le savez déjà, quand je voyage, j’aime MARCHER. Et mes compagnons et compagnes de voyage aussi, en général ! Donc avec Katya, on a décidé de sortir du centre pour aller au château d’Ambras. Ca fait une bonne trotte, je vous préviens ! Oh et c’est d’ailleurs en chemin qu’on s’est posées pour ENFIN déguster nos « boules de neige », haha, fallait quand même que je finisse cette histoire, vous vous seriez demandé sinon… 😉

You already know it, when I travel, I love WALKING. And in general, so do my travel buddies! So with Katya, we decided to leave the center to go to Ambras castle. It is quite a long walk, just so you know! Oh and actually we FINALLY ate our « snowballs » on the way, haha, I had to finish this story or else you’d have wondered… 😉

Ce machin chelou, c’est le tremplin de saut à ski de Bergisel.

This funny thing is Bergisel Ski Jump.

On a eu du mal à trouver l’entrée du parc du château, car ce n’était pas terriblement indiqué. On était bien crevées à ce moment, et on s’attendait à quelque chose de plus impressionnant, car on avait lu que c’était un incontournable d’Innsbruck. Le parc autour est sympa, et l’intérieur est peut-être très intéressant, mais nous ne l’avons pas visité.

Le château en lui-même est une ancienne forteresse médiévale transformée en château style Renaissance par Ferdinand II pour sa femme (c’est ti-pas mignon). En 1880, c’est devenu un musée qui aujourd’hui abrite armures, œuvres d’arts et objets du monde entier.

Pause pipi : les toilettes sont malheureusement à l’intérieur du musée… mais un gentil gardien a vu notre regard désemparé et nous a laissées rentrer juste pour vider notre vessie ! C’est dans ces moments-là que je reprends espoir en l’humanité.

We had some trouble finding the entrance to the castle park, because it wasn’t much indicated. We were quite tired at tha time, and we were expecting something more impressive, since we had read it was one must see. The park around is nice, and the inside is maybe very interesting but we didn’t visit it.

The castle in itself is a former medieval fortress transformed into a Renaissance style castle by Ferdinand II for his wife (ain’t that cute). In 1880 it became a museum that today hosts armors, art collections and items from around the world.

Toilet break: the toilets are unfortunately inside the museum… but a nice member of staff saw our distraught looks and let us in just to empty our blatters! This kind of moment gives me faith in humanity.

Sur le chemin du retour à l’hôtel, des belles vues sur les Alpes (cœur cœur cœur c’est trop beau).

On the walk back to the hotel, some beautiful views on the Alps (love love love it’s too beautiful).

Et mon petit bonus : à Innsbruck, certains feux piétons représentent des activités sportives ! Génial, non ?

And my small bonus: in Innsbruck, some pedestrian traffic lights represent sports! Amazing, right?

Alors cette capitale des Alpes, elle vous inspire ? Moi j’ai adoré ! Une journée suffit à tout voir et je conseille clairement d’y passer ! La prochaine fois, direction la somptueuse Vienne !

So, does the Alps capital inspire you? I loved it! A day is enough to see everything and I really advise you to go! Next time I’ll show you the somptuous Vienna!

10 commentaires sur “Innsbruck

  1. Super !! Merci de me redonner un peu de baume au coeur avec tes photos dépaysantes (aller Manon, plus que 2 jours xD ). Cette ville a l’air vraiment chouette 🙂 Je viens de voir avec tristesse que c’est plutôt très loin de chez moi, mais définitivement à faire si on est de passage ! Et en plus, ils ne t’arnaquent pas avec un funiculaire moisi (coucou la ville de Lyon 😛 ). Une question reste cependant en suspens…La boule de neige…est-ce que c’était bon ??? 😀 Des bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’était une très bonne surprise cette ville ! Au départ on voulait aller à Salzbourg mais les logements étaient hors de prix à ces dates, donc on s’est rabattues sur Innsbruck et on n’a pas regretté !
      La boule de neige était bonne mais pas aussi bonne que belle 😀

      J'aime

  2. J’ai vu tellement de montagnes quand j’étais petite que j’ai l’impression que j’ai eu une période blasée en mode « nan mais une montagne c’est une montagne » et puis j’suis plus partie en vacances et quand je suis repartie cette fois à l’étranger je me suis dit « nan mais en vrai c’est beau les montagnes » – je crois que c’est de voir toujours les mêmes qui m’amusait plus #mercilePuydeDomeetlesVosges
    bref, elles sont vachement jolies ces montagnes là et avec la ville au pied ça me plait bien
    +1 pour les activités sportives aux feux ! c’est le genre de détail un peu anodin mais super chouette
    et merci pour cette nouvelle photo de la boule de neige, je me représente mieux l’échelle et je comprends (mais seulement un mini peu) que tu aies attendu d’avoir faim pour la manger. aussi ça m’a l’air du style croustillant donc chapeau de l’avoir gardé en bon état ahahaha

    Aimé par 1 personne

    1. Haha il y a quand même différents types de montagnes, du coup je suis contente de savoir que celles sur mes photos te plaisent ! Je m’en lassais pas ! Et même si techniquement ce sont les Alpes et donc, celles que j’ai vues toute ma vie à Nice, et ben elles sont bien différentes en Autriche !
      Je m’épate aussi d’avoir conservé la boule de neige intacte !

      J'aime

  3. Elles sont tellement belles ces montagnes !! C’est drôle, Innsbruck a l’air de beaucoup ressembler à Trèves (c’est ma référence en Allemagne, c’est là où j’allais chaque année avec le collège pour le marché de Noël ;)), notamment pour l’Arc de Triomphe ! Quant aux feux pour piétons, c’est génial !! D’ailleurs, tu dois sûrement connaître cette boutique à Berlin qui vend tout un tas de petits cadeaux (tote bag, stylo, cahiers, etc) à l’effigie du petit bonhomme vert des feux piétons en Allemagne mais aussi des autres pays ! J’avais adoré cette boutique, ça ne mettait jamais venu à l’esprit qu’il y avait eu quelqu’un à un moment donné qui avait réfléchi au design de ce bonhomme et qu’il n’était pas le même partout ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Oui ces montagnes sont vraiment incroyables ! Tu imagines te réveiller tous les matins devant ça ? :O
      Je connais ce magasin et j’avais eu la même réaction que toi, je n’avais jamais réfléchi au processus de réflexion derrière les bonshommes rouges et vertes haha ! Mais c’est super sympa d’en voir des différents, à Vienne aussi c’était original, j’en parle dans un prochain article 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s