Take me home

Ces derniers temps, je me suis dit que la meilleure partie dans le fait de vivre à l’étranger, c’était de rentrer à la maison.

Recently, I’ve told myself that the best part of living abroad was coming back home.

J’ai pris une bonne partie de mes jours de vacances en février – mars juste pour rentrer à Tours et faire le plein de bonnes choses : famille, amies, cuisine de ma maman, températures clémentes (pas sur tout le séjour mais toujours ça de pris !). Janvier et février n’en finissaient pas et on était plus que ravis de rentrer en France pendant deux semaines et demi. Je n’ai rien visité, juste profité de chez nous (enfin, d’un de nos chez nous – on en a toujours plusieurs quand on est expatrié-es !).

Mon appareil photo étant resté à Charles de Gaulle pendant toute la durée de mes vacances (longue histoire), ces photos ont été prises avec le téléphone de ma Maman et l’appareil photo de mes parents – et je n’ai pas été très créative donc vous m’excuserez ! 😉

I took a good bit of my days off just to come back to Tours and to get a skinful of all good things: family, friends, my mum’s cooking, mild temperatures (not during all my stay but still something!). January and February were dragging on and on and we were more than delighted to come back to France for two and a half weeks. I didn’t visit anything, just enjoyed home (right, one of our homes – we always have several ones when we’re expats!)

Because my camera stayed in Charles de Gaulle for the whole duration of my holidays (long story), those photos were taken with my mum’s phone and my parents’ camera – I wasn’t very creative so you’ll excuse me! 😉

J’ai fêté mes 25 ans un mois après…
I celebrated my 25th birthday a month later…

Une bonne partie de la famille s’est retrouvée chez mes grands-parents maternels pour l’occasion, et ma maman avait préparé deux gâteaux d’anniversaire de dingue.

A good big of the family gathered at my mum’s parents for the occasion, and my mum had prepared two crazy birthday cakes.

J’ai aussi fêté l’anniversaire de ma soeur, également un mois après !
I also celebrated my sister’s birthday, a month later too!

Et celui d’un de mes neveux, mais le jour exact ! 🙂
And one of my nephews’ birthday, but on the real day! 🙂 

Pour moi, le plus difficile dans le fait d’habiter à l’étranger, c’est de vivre loin de mes neveux. Evidemment, tout le monde me manque, mais je peux leur écrire, leur parler tous les jours si je veux, et leur quotidien ne change pas autant que celui de ces deux bouts d’homme. 7 ans pour l’un, bientôt 4 pour l’autre, et les voir grandir à distance est vraiment ce qui fait le plus mal. Ca et puis, ne pas pouvoir les couvrir de bisous aussi souvent que je le veux !

Et forcément, ça me fait réfléchir à quand ce sera au tour de mes frères et soeurs d’avoir un neveu ou une nièce…

For me, the most difficult part of living abroad is to live away from my nephews. Of course, I miss everyone, but I can write to them, talk to them every day if I want, and their daily lives doesn’t change as much as the one of those two little men. 7 years old for one, almost 4 for the other, and seeing them grow up from a distance is really what hurts me the most. That, and not being able to cover them with kisses as often as I want to!

And obviously, it makes me think about when it will be my siblings’ turn to have a nephew or a niece…

J’ai mangé …
I ate…

Of course, des chapatis pour mon arrivée !

Of course, chapatis for my welcome back dinner!

Et un succulent gâteau d’anniversaire sans bougie, mais juste histoire de marquer le coup à mon retour.

And a delicious birthday cake without candles, just to mark the occasion the night I came back.

J’ai BEAUCOUP mangé…
I ate A LOT…

Ci-dessous, du biryani, repas de fête indien.

Below, biryani, the Indian celebration meal.

ENCORE mangé…!
Ate AGAIN and AGAIN…!

Je n’ai pas pris de photos l’immense quantité de fromage, de pain et de chocolat que j’ai ingurgitée, mais je crois que mes hanches s’en souviennent…

I didn’t take photos of the huge quantity of cheese, bread and chocolate I swallowed, but I think my hips didn’t forget…

J’ai profité à fond fond fond de la famille (et des copines !)
I made the moooost of my family (and friends!)

Une autre difficulté quand on part, revient, part, revient… et que nos amies font pareil pour certaines… c’est qu’on a un cercle d’amies complètement éclaté. Ca me manque de ne pas pouvoir retrouver mes copines à la dernière minute, au pied levé, d’organiser des soirées et goûters quand on veut, de se voir presque n’importe quand, d’avoir nos habitudes. Et puis évidemment, se faire des amies partout dans le monde, c’est génialissime mais… on part et elles nous manquent 😥 Bref, ceci est un message général à toutes mes copines autour du globe, je vous aime et ne vous oublie pas ! ❤

Another difficulty when you leave, come back, leave, come back… and when some of your friends do the same… is that you have a circle of friends completely scattered. I really miss not being able to see my friends at the last minute, at short notice, organizing parties and meet ups when we want, seeing each other almost anytime, having our habits. And of course, making friends all over the world it’s amazing but… you leave and then you miss them! 😦 Anyway, this is a general message to all my friends over the planet, I love you and I don’t forget you! ❤

J’ai profité de la venue de Katya pour visiter un nouveau château.
I took advantage of Katya’s visit to go to a new castle.

Mon amie Katya, avec qui je travaille cette année, voulait venir en France, donc je lui ai suggéré de passer quand j’y étais ! Ca m’a permis de lui montrer ma ville et de l’emmener voir un des nombreux châteaux de la Loire.

Le château d’Ussé a inspiré Charles Perrault pour écrire La Belle au Bois Dormant ! Peut-être qu’un jour j’y consacrerai un article (un jour où je n’ai plus aucun retard… donc en fait sûrement jamais, vu comme ça… ^^).

My friend Katya, who I work with this year, wanted to come to France, so I suggested to come by when I was there! I was able to show her my city and to take her to one of the many Loire Valley castles. 

Ussé Castle inspired Charles Perrault to write Sleeping Beauty! Maybe one day I’ll write a whole article about it (a day when I’m not late in any other article… so actually maybe never, if I put it like that… ^^).

J’ai trouvé un remplaçant à feu mon manteau bleu chéri.
I found a successor to my darling dead blue coat.

Avoir un manteau coloré, c’est la base de mon existence. J’avais trouvé mon cher manteau bleu quand je vivais aux Etats-Unis et je l’aimais d’amour. Malheureusement, il n’a pas survécu à son quatrième hiver. Je ne cherchais pas encore à trouver un autre manteau (car je pensais NAÏVEMENT que l’hiver touchait à sa fin) mais celui-ci m’est tombé dessus, paf, une évidence. Il est bien plus pétant en vrai que sur les photos et on s’aime déjà (mais je n’oublie pas mon manteau bleu, resté chez mes parents en attendant que je trouve le courage de le recycler – ce qui peut me prendre un certain nombre d’années…)

Having a colorful coat is the basis of my existence. I had found my dear blue coat when I was living in the USA and I was in love with it. Unfortunately it didn’t survive his fourth winter. I wasn’t looking to find a new coat (because I NAIVELY thought that winter was coming to an end) but I just came across this one, boom, an obvious choice. It’s much brighter in real life than on the pictures and we already love each other (but I don’t forget my blue coat, left at my parents’, waiting to be recycled – it can take a few years, knowing me…).

Et je suis tombée sur la jupe de mes rêves ! (sans rire !)
And I came across my dream skirt! (no kidding!)

Bon, alors, là vous devez vous dire que je fais partie des accros au shopping super matérialistes. Naaaann ! Je n’aime pas faire les magasins et j’essaie d’acheter le moins possible de vêtements et de choses en général. Mais là j’ai pris une décision : me débarrasser (recycler ou donner, selon l’état) de vêtements que j’ai depuis des lustres mais qui ne me correspondent plus, et réduire ma garde-robe en ne remplaçant pas toutes les pièces, mais uniquement en choisissant des VRAIS coups de coeur et des  types vêtements que je n’ai pas, et si possible éthiques. Bref, j’ai un peu (beaucoup) besoin de renouveau, et de tri.

Okay, so, now you must tell yourselves I’m among these shopping addicts super materialistic. Noooo! I don’t enjoy going shopping and I try to buy as few clothes and things as possible. But I made a decision: to get rid (recycle or give, depending on their condition) of clothes that I’ve had for ages but that don’t correspond to who I am anymore, and to reduce my wardrobe – that means, not replacing all that I’ve thrown away, but only choosing clothes I REALLY fall in love with, and that I don’t already have, and ethical ones if possible. In short, I need a bit (very much) to renew and sort my life out.

Et évidemment, je me suis promenée sur les bords de Loire.
And of course, I walked along the Loire.

Dois-je rappeler mon amour inconditionnel pour la Loire ? (dites-donc, je parle beaucoup d’amour dans cet article ! pourtant le printemps n’est pas encore arrivé ici !) Peu de photos cette fois, mais la dernière fois que j’avais écrit sur Tours, je vous avais plus gâté-es !

Do I have to remind you of my unconditional  love for the Loire? (hey, I talk a lot about love in this article! Spring hasn’t arrived here yet though!) Few photos this time, but last time I had written about Tours, you were spoiled!

Pour la première fois de ma vie, il s’est passé un drôle de truc pendant que j’étais à Tours : je me suis vue retourner y vivre pendant un moment. Jusqu’ici, je m’étais toujours dit que j’adorais ma ville natale, mais qu’y faire ma vie d’adulte ne m’intéressait pas. Je ne saurais pas trop dire ce qui a changé, mais cette année me fait décidément penser à des choses qui me paraissaient improbables il y a encore quelques mois. Est-ce qu’on bascule dans un autre univers après nos 25 ans ? Ou est-ce la vie de femme mariée ? 😉 Toujours est-il que Tours, ma famille et mes amies me manquent plus que jamais, et que je commence à réfléchir à ma vie de façon différente…

… tout en sachant aussi que je ne me sens pas non plus prête à rester au même endroit très longtemps, et que je veux continuer à explorer le monde tant que possible 🙂

For the first time in my life, a funny thing happened when I was in Tours: I saw myself coming back living there for a while. Until now, I always told myself that I loved my hometown, but that spending my adult life there didn’t interest me. I couldn’t say what actually changed, but this year definitely makes me think of things that I considered unlikely just a few months ago. Do we switch to an another universe after turning 25? Or is the married life? 😉 The fact remains that I miss Tours, my family and my friends more than ever and that I’m starting to reflect upon my life in a a different way…

… knowing at the same time that I don’t feel ready to stay in the same place for a very long time, and that I want to go on exploring the world as long as I can 🙂

Publicités