Mariage – l’élaboration des faire-part

J’avais été agréablement surprise par le nombre de visites de mon article « Bride to be » (qui fut l’article le plus lu de 2016 !) et de « j’aime »sur sa publication Facebook, donc je continue dans ma lancée « mariage » !

Je n’avais pas envie de créer un site entièrement consacré au mariage, non pas que je n’aie pas assez de choses à dire (au contraire), mais parce que je craignais de ne pas le tenir assez à jour, et surtout, de ne pas atteindre vraiment des gens que ça intéresse (c’est-à-dire, des futures mariées, ne nous leurrons pas). A la place, et parce que j’ai quand même envie et besoin d’écrire à ce propos, je me suis dit que j’allais simplement publier un petit article de temps à autre, en racontant des choses qui pourraient peut-être aider des fiancé(e)s dans leur préparatifs !

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une partie des préparatifs que j’ai adorée : les faire-part ! Tou(te)s les futur(e)s marié(e)s ont leurs priorités, et une des miennes était clairement les invitations. J’adore la papeterie, et j’adore également recevoir et envoyer du courrier. J’avais donc très très hâte de m’occuper des invitations, de les envoyer et enfin, que les gens les reçoivent ! Il me paraissait évident d’y apporter un soin tout particulier. Pour cela, j’ai fait appel à… mon grand frère chéri que j’aime fort ! Il ne travaille pas dans la création de faire-part ou quoi que ce soit du genre, mais il avait déjà eu l’occasion de « designer » auparavant et j’avais entièrement confiance dans ses capacités.

Pour nous comme pour beaucoup de futurs mariés, les invitations devaient annoncer le thème (que vous allez comprendre très rapidement). Cet été, j’avais déjà commencé à noter nos idées en vrac. En cherchant sur ce vaste puits de ressources qu’est Internet, j’ai découvert que nos envies n’étaient PAS DU TOUT originales et avaient déjà été réalisées ! 😉 J’ai rapidement trouvé exactement ce qu’on avait en tête… mais du coup, ça nous facilitait également la tâche, car cela m’a permis d’envoyer nos inspirations à mon frère pour qu’il ait une bonne idée de ce qu’on souhaitait. Voilà donc quelques épingles qui nous ont plu au départ (cliquez sur l’image pour aller sur le site correspondant) :

 

En mélangeant nos idées et ce qui était réalisable, on a opté pour une invitation sur le modèle d’une carte d’embarquement. Nous voulions qu’une carte du monde apparaisse quelque part, avec nos trois pays d’origine en relief : France, Inde et Irlande. Mon frère a eu la bonne idée de placer les couleurs orange et verte, couleurs communes aux drapeaux indien et irlandais. On aimait bien l’idée du tampon de voyage, il l’a donc inclus, avec nos noms et la date du mariage.

Pour le texte, Ciaran m’a fait confiance. Je ne voulais pas qu’il y ait de longues phrases mais à la place, plutôt aller droit au but. Comme nous avions choisi  la forme d’une carte d’embarquement, j’ai simplement écrit « Date et heure d’embarquement », « Lieu », « Destination ». J’ai rajouté une petite phrase pour différencier les invitations du dîner de celles du cocktail. A droite, nous avons mis nos coordonnées.

J’aimais bien l’idée du coupon réponse, même si ce n’est pas du tout obligatoire et que je doute que beaucoup d’invités le renvoient (invité(e), si tu lis ceci, renvoie-nous ton coupon s’il te plaît, ce serait trop chouette !). On a choisi de le faire en forme d’étiquette bagage, comme le « save the date » que vous pouvez voir sur la première image. On y retrouve les couleurs de l’invitations. Pour le texte, j’ai voulu également rester dans le thème en demandant aux invités (ou plutôt « passagers » !) de « confirmer leur billet » et de cocher une case pour savoir s’ils seront du voyage. Tout ça étant très métaphorique n’est-ce pas,  le mariage est un long voyage ohhhh… 😉

Et hop, on traduit tout ça en anglais, et c’est parti ! Dès le premier jet proposé par mon frère, on a adoré. Nous avons juste fait quelques modifications sur la couleur du coupon réponse, pour que les invités puissent écrire dessus. Bien sûr, sur ces images j’ai enlevé les informations importantes, comme la date et les coordonnées, mais vous avez une idée de ce à quoi ça ressemble 🙂 Il faut imaginer qu’en vrai, elles sont environ 1000 fois mieux (au moins !). Vous pouvez voir une version de l’invitation anglaise au dîner, du coupon réponse français, et une enveloppe pour ma tante au Canada !

Evidemment, il fallait rester dans le thème jusqu’au bout, ou plutôt… jusqu’aux enveloppes ! (pour celles qui me connaissent, ce n’est pas une surprise que le moindre petit détail soit réfléchi à la perfection, déjà dans ma vie quotidienne… alors pour un mariage !!  😉 ) Ca tombe bien, j’ai toujours adoré les enveloppes « air mail » ! J’en ai trouvé des pas très chères sur ce site. Ma maman chérie d’amour s’était renseignée pour des timbres dans le thème, mais il n’y avait rien de transcendant donc on a commandé des petits coeurs !

Nous avons eu pas mal de déboires pour l’impression, mais une fois que j’avais mes petits bébés en mains, j’étais la future mariée plus heureuse du monde !!! (l’abus de préparatifs de mariage est dangereux pour la santé)

Une fois tout ça imprimé (et croyez-moi, on en avait un beau paquet), on s’est mis avec mon papa, ma maman et mon futur mari, et on a fait un petit atelier « mise en enveloppes » ! Ca a pris un temps fou (conseil si vous envoyez beaucoup de faire-part : prendre des timbres et des enveloppes autocollants !), surtout qu’il fallait être très vigilant entre les quatre versions : celles du dîner et celles du cocktail, à chaque fois soit en anglais, soit en français !

Si je publie cet article à présent, c’est évidemment que ces merveilleuses invitations ont été reçues et que je peux donc dévoiler tout le processus derrière ! Si vous saviez comme c’est difficile de ne pas tout vous révéler maintenant (surtout la robe ! LA ROOOOBE !!!! ok je me calme…)  🙂 En tout cas, ces faire-part ont eu (et ont toujours !) une importance toute particulière, et le simple fait de savoir qu’ils ont été très appréciés m’a rendue toute chose ! Ca vous rend un peu gaga, un mariage… 😉

Publicités