La Cérémonie des Clés

Ce nom intriguant l’est tout autant que la cérémonie en elle-même. La Cérémonie des Clés a lieu tous les soirs à la Tour de Londres depuis plus de 700 ans. Nous avons eu la chance d’assister à cet événement historique.

Attention, bien que les places soient gratuites, il faut s’y prendre TRÈS longtemps à l’avance. J’avais pris nos tickets courant décembre pour le 20 juin et au moment où je rédige cet article, les réservations sont complètes jusqu’en mars 2017 ! La cérémonie est en effet très populaire, et seulement un nombre réduit de personnes est accepté chaque soir. Elle prend place à la Tour de Londres à 21h30 et dure environ 35 minutes. Les photographies sont interdites, donc je vous présente un article tout nu pour une fois !

« Cérémonie des Clés » : on dirait un peu un nom tiré du Seigneur des Anneaux ou d’Harry Potter, non ? La cérémonie en elle-même a des allures romanesques. Mais en fait, ça sert à quoi cette cérémonie ? Tout simplement à verrouiller la Tour de Londres pour la nuit. Avant, il s’agissait donc de protéger les Rois et les Reines, mais également les prisonniers, la ménagerie (la Tour de Londres a abrité un zoo pendant 600 ans avant qu’il soit transféré à Regent’s Park) et bien sûr… les bijoux de la Reine ! Aujourd’hui, c’est uniquement ces derniers qui ont besoin d’être en sécurité, mais la Cérémonie continue d’avoir lieu et attire énormément de touristes. Elle n’a jamais été annulée et n’a été retardée qu’une seule et unique fois, lors d’un bombardement pendant la Seconde Guerre Mondiale.

A 21h30, notre petit groupe est escorté à l’intérieur de la Tour de Londres. Un garde royal – Yeoman, également surnommé « Beefeater » – nous sert de guide pour l’occasion. Il nous explique le déroulement de la cérémonie et nous donne les consignes à suivre au long de celle-ci. Pendant qu’il parle, quatre gardes viennent se placer sous Bloody Tower : ce sera l’escorte du gardien des clés de la Reine. Ces clés représentent la Reine elle-même, et les gardes leur porteront donc allégeance pendant la Cérémonie.

La Cérémonie commence lorsque le gardien des clés, le Chef des Yeoman Warders, arrive. Il porte une lanterne dans sa main droite, et l’énorme trousseau de clés de la Reine dans l’autre main. Il s’arrête à Traitor’s Gate où l’escorte le rejoint. Les gardes l’accompagnent jusqu’à la première porte, puis la deuxième, qu’il verrouille au fur et à mesure. Ils retournent ensuite sur leurs pas. Ils sont arrêtés de nouveau à Traitor’s Gate par un cinquième garde, qui leur crie « Halt! » en pointant son arme sur eux (ça ne rigole pas). S’ensuit un bref échange, que je vous retranscris ici :

« Who comes there? »
« The Keys? »
« Whose Keys? »
« Queen Elizabeth’s Keys. »
« Pass Queen Elizabeth’s Keys and all’s well. »

Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire pendant cet échange, mais toute la cérémonie est très sérieuse (rendant le tout encore plus amusant, en réalité…). Je m’imaginais tout un film, je trouvais que cette cérémonie serait l’excuse parfaite pour une scène de trahison ou d’espionnage – si ça se trouve, ça a déjà été inventé et si c’est le cas, j’aimerais bien voir ça ! 🙂

L’escorte et le Chef des Yeoman Warders passent sous Bloody Tower, où notre Yeoman nous indique de le suivre, en silence. Les gardes s’arrêtent en haut des escaliers de l’allée où ils présentent les armes. Le Chef des Yeoman Warders lève son bonnet et crie « God preserve Queen Elizabeth« , ce à quoi l’assemblée répond « Amen ». Enfin, alors que les cloches sonnent 22 heures, le « Duty Drummer » joue « The Last Post » au clairon, quarante-cinq secondes pendant lesquelles nous demeurons silencieux en mémoire des soldats et civils morts pendant la guerre.

Tout ce beau petit monde se disperse et vaque à ses occupations, pendant que nous avons quelques minutes pour poser nos questions au Yeoman en charge de notre groupe.

Si vous habitez à Londres ou que vous prévoyez un séjour l’année prochaine, je vous conseille vraiment de réserver vos tickets (et de bien noter la date dans votre agenda). Pendant une trentaine de minutes, on est transportés dans une autre époque. Même mon Irlandais qui n’est pas très fan de la Reine (on se demande pourquoi ;-)) et des chichis de la royauté a trouvé l’expérience très intéressante.

Quelques conseils si vous réussissez à réserver des tickets : au moment d’entrer dans la Tour de Londres, ne vous précipitez pas devant tout le monde. Au contraire, si vous restez un peu en arrière, le plus près des portes possibles, vous verrez beaucoup mieux ce qu’il se passe. En revanche, au moment de franchir l’arche de Bloody Tower, lorsque le Yeoman vous demandera de le suivre, ne traînez pas trop, au risque de vous retrouver derrière tout le monde.

J’ai écrit beaucoup plus d’articles que d’habitude, car je suis en vacances (youpi !) mais je vais essayer de programmer les prochains afin de ne pas publier trop d’un coup, car bientôt je n’aurai plus autant de temps. Stay tuned anyway 🙂

Publicités