You want me down on earth, but I am up in space

Vous l’auriez peut-être déjà compris, je suis toujours à la recherche de nouveaux points de vue épatants. Après avoir déjà testé les panoramas depuis Primrose Hill, Parliament Hill, Sky Garden, le Gherkin, la terrasse de One New Change, Greenwich Park, le Shard, la Tate Modern, deux de mes prochaines ascensions concernaient London Eye et Monument.

London Eye, la plus grande roue du monde, me faisait rêver depuis un moment, bien qu’elle représente sûrement une des attractions les plus touristiques de la ville (il ne faut pas croire, je ne cherche pas seulement les perles rares, je suis comme tout le monde au final 😉 ). Le gros hic : le prix exorbitant. Malgré mon amour des grandes roues et des panoramas, je n’étais pas sûre d’être prête à mettre autant d’argent pour passer trente minutes dans une capsule entourée d’autre touristes. Ce qui m’a décidée ? Une de mes amies en visite qui a décidé qu’elle me l’offrait en guise de cadeau d’anniversaire en retard !

Je l’avoue, c’est de la triche ! Mais j’ai pu profiter sans culpabiliser et sans penser aux nouilles instantanées dont j’aurais dû me nourrir après le trou dans mon porte-monnaie… Et au final ? Ca vaut le coup ?

Très honnêtement… oui et non ! Je ne pense pas qu’on puisse admirer le Parlement aussi bien d’un autre point de vue, et la capsule permet vraiment de profiter du panorama à 360 degrés.  De plus, des écrans interactifs donnent des informations précises sur tous les monuments et bâtiments aux alentours (même si sincèrement, personne ne les regarde, et que je n’ai pas retenu la moitié de ce que j’ai lu. L’intention y est !). Toutefois (car il y a un toutefois), ce n’était pas ma vue préférée. J’ai été bien plus émue en haut de Sky Garden ou du Shard.

IMG_20160307_135726465_HDR

IMG_20160307_134924873

IMG_20160307_134306011

Désolée pour le manque de photos, et leur qualité ultra-pourrie : on n’avait pas du tout prévu d’aller à London Eye, et je travaillais après, donc je n’ai pas trimballé mon gros appareil de dingue toute la journée. Du coup, alors qu’on a eu une journée magnifique, on dirait qu’il fait gris tout le temps, et je n’ai presque rien pour illustrer mes propos ! Misère absolue !

Un autre point de vue qui me faisait envie de puis septembre : en haut des 61 mètres du Monument au Grand Incendie, au nord de London Bridge. Pour une poignée de livres, vous grimpez 311 marches (je confirme, c’est haut) et vous vous retrouvez… là :

IMG_20160307_105007627

IMG_20160307_105058966_HDR

IMG_20160307_105134624_HDR

C’est franchement sympa, et assez inattendu. J’ai toujours trouvé que Monument était un peu caché, et surgit de nulle part entre Fish Street Hill et Monument Street. On passe facilement à côté, sans lever la tête ni même imaginer qu’il est possible d’y monter. Et pourtant, je vous le conseille vraiment.

Pour la petite histoire, Monument a été érigé entre 1671 et 1677 et commémore le Grand Incendie de 1666 qui a ravagé la ville. Sa hauteur correspond à la distance entre son emplacement et la porte d’entrée de la boulangerie d’où a commencé l’incendie, sur Pudding Lane.

SONY DSC

Plus que trois petits mois à Londres et encore tellement à voir ! A très bientôt tout le monde 🙂

Hé, au fait, on est presque à 100 j’aime sur notre page FLE, n’hésitez pas à l’aimer et la partager si ce n’est pas déjà fait 🙂 Merciiiii !

Publicités