Sur le chemin de Derry

Après deux jours passés à toute vitesse, il est déjà temps de quitter Newry pour Derry. En chemin, on fait deux haltes: Navan Fort et la ville d’Armagh.

Navan Fort est un des sites archéologiques les plus importants d’Irlande – bien que vous trouverez cette appellation sur la plupart des sites archéologiques!

La visite s’articule autour de trois axes: l’exposition au Navan Centre, une visite par des guides en costume, et le fort en lui-même. Nous avons commencé par la visite guidée. Je suis pas toujours très fan des visites guidées, souvent je perds le fil quelque soit la langue, je m’ennuie rapidement et les touristes m’exaspèrent… aussi, j’apprécie d’autant plus les visites qui ont le mérite de capter mon attention et de la garder! Ce fut le cas de celle que propose le Navan Centre. Des guides en costumes, presque plus acteurs que guides, prétendent être des Celtes du Ier siècle. La visite se déroule ainsi plutôt comme un jeu de rôles, dans la reconstitution d’un habitat celtique de l’époque, et nous fait rentrer dans leur quotidien. Vraiment intéressant et très bien expliqué – accent irlandais en prime!

P1050634

P1050635

P1050631

P1050639

Nous avons ensuite emprunté un court chemin, avec panneaux explicatifs sur la faune environnante, qui mène jusqu’au fort en lui-même. Selon la tradition, ce dernier aurait été la forteresse des rois d’Ulster. Son nom gaélique, « Emain Macha » vient du mot « emain », « jumeaux » et du nom de la déesse locale, Macha. Aujourd’hui, il n’en reste qu’une large butte, du haut de laquelle on peut admirer la région. Malgré son appellation de « fort », il s’agit en réalité d’un sanctuaire préhistorique. Son atmosphère magique pour certains se révèle d’ailleurs par les nombreux bouts de tissu, de papier et d’autres matières en tout genre accrochés à un arbre en chemin, symbolisant sûrement tout autant de voeux.

P1050646

P1050649

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Nous avons terminé la visite par l’exposition, mais il est évidemment possible de commencer par là – ce qui peut être d’ailleurs plus judicieux si vous voulez en savoir plus avant de voir le fort. L’exposition rassemble des informations sur le site, sur le contexte de l’époque, les différentes langues gaéliques, le tout de façon interactive grâce à des écrans dont il suffit de s’approcher, casque sur les oreilles, pour avoir l’explication dans la langue de notre choix (un peu magique mais je me suis demandé ce qu’il se passait quand des touristes de différentes langues approchaient en même temps du même écran, car nous avons parfois eu des bribes en anglais et en allemand alors que notre casque était programmé pour le français – détail qui m’a fait sourire).

Direction ensuite Armagh pour la pause déjeuner (vous l’attendiez, celle-là! je vous rassure, je n’ai pas pris chaque déjeuner en photo non plus), où l’on découvre un restaurant de bagels vraiment sympa, Bagel Bean.

SONY DSC

Je n’ai pas été très enchantée par Armagh, en revanche, que j’ai trouvée assez triste et fade, peut-être à cause de la météo… Il semblerait que son intérêt principal réside dans ses deux cathédrales, une catholique et l’autre protestante, et dans son histoire médiévale. Nous ne sommes rentrés que dans la cathédrale catholique, non pas par foi particulièrement mais tout simplement car l’autre était payante 😉

SONY DSC

Vue d’Armagh depuis la Cathédrale 

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Je ne me lasse pas de leurs pelouses!

SONY DSC

Nous avons ensuite fait un tour par le Mall, bordé d’un côté par le palais de justice et de l’autre par… la prison!

SONY DSC

SONY DSC

En fin de journée, nous arrivons à Derry – appelée Londonderry sur les cartes britanniques, geste adorable de la part des Anglais pour humilier les Irlandais… Derry  est une ville chargée d’histoire et représente un des lieux majeurs du conflit entre Catholiques et Protestants. Nous n’avons pas eu le temps de visiter le musée « Free Derry » qui retrace l’histoire de la lutte, mais je suis sûre qu’il vaut le coup.

Malgré la pluie et les nuages tout gris, nous avons fait le tour des remparts qui entourent toujours la vieille ville. Construits entre 1613 et 1618, ils offrent une belle balade.

The Guildhall

SONY DSC

SONY DSC

Au fond, the Diamond, centre de la vieille ville, avec le War Memorial.

SONY DSC

Balade sur les remparts
SONY DSC

SONY DSC


SONY DSC

SONY DSC

Saint Augustine Church

SONY DSC SONY DSC

SONY DSC

Deux jours après, nous avons refait un petit tour dans Derry, ensoleillé cette fois!

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC
SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Peace Bridge, érigé comme un symbole de réconciliation

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

De l’autre côté de la rive, drôle d’ambiance. On ne croise presque personne et tout est silencieux, volets fermés, comme si ce côté de la ville était inhabité, voire abandonné.

SONY DSC

Le prochain article sera haut en paysages époustouflants… See you very soon folks!

Publicités