Sur un air de vacances

Veille de départ en vacances, un mois et un jour avant un nouveau « grand » départ, la tête dans le brouillard et des idées en brouillon.

Je me suis une nouvelle fois laissée bercer par la douce illusion qu’une fois en vacances, j’aurais le temps d’écrire tout ce qui me passait à l’esprit, de publier des nouveaux articles régulièrement et de mettre mes pages à jour, mais il faudra un jour que je me rende à l’évidence que les vacances semblent être faites pour que nous soyons débordé(e)s en permanence.

J’ai pourtant tenu presque toutes les promesses que je m’étais faites à moi-mêmes (vous savez, celles qui sont le plus importantes et qu’on néglige si souvent), et le bilan de ces dernières semaines ne peut être que positif.

Ma « bucket list » est donc à peu près remplie pour cet été, et après l’aperçu que je vous en avais donné dans l’article précédent, voici les dernières nouvelles avant de m’échapper quelques semaines sur l’île d’Emeraude…

Aller à l’île de Ré

SONY DSC

Ne pas avoir le vertigeSONY DSC

Admirer la vue depuis le phare des Baleines
SONY DSC

Grimper sur un âne en culotte
On pensait que ce n’était réservé qu’aux enfants, mais nous avons été ravies d’être acceptées à dos d’âne! Pour la petite histoire, les ânes à l’Île de Ré portent des « culottes » pour les protéger des moustiques dans les marais salants.

SONY DSC

Découvrir les macarons glacés de la Martinière
Ci-dessous: pistache, cassis-violette, rose-coquelicot, framboise
SONY DSC

Rigoler à la plageP1070066

Ces quelques jours entre copines m’ont permis de découvrir l’île de Ré, où je n’étais jamais allée. Forcément, c’est beaucoup plus simple et moins coûteux quand on connaît quelqu’un qui y habite, sans quoi il faut payer la somme de 16€… contre les petits deux euros du tarif résident. J’avoue que nous avons surtout traîné, flâné, glandé, selon l’appellation que vous préférez, entre plage, énormes repas préparés par nos bons soins, Sex and the City avachies sur le canapé, tour à dos d’âne, glaces à Saint-Martin de Ré…

Faire un tour de calèche 

Rentrée à Tours, j’ai eu la chance de passer une semaine avec les petits garçons les plus adorables du monde, j’ai nommé, mes neveux! Avec l’excuse d’emmener le plus grand faire un tour de calèche, j’ai redécouvert Tours sous un autre jour.

J’ai toujours adoré la calèche, même si la plupart des amies à qui j’en parle semble trouver que c’est une idée un peu vieillotte et enfantine à la fois. Pour ma part, j’aime beaucoup l’idée de pouvoir se balader pendant une petite heure au rythme tranquille des sabots sur les pavés, et de visiter la ville sous un autre angle.

Petit câlin place plum’ 

SONY DSC

Place du MonstreSONY DSC

SONY DSC

Pour les connaisseurs, et pour ceux et celles que ça intéresse, la calèche part de la place François Sicard toutes les heures. Elle passe devant le Grand Théâtre puis par la rue Colbert, traverse la rue Nationale pour se rendre rue du Commerce et traverser la place Plum’, puis la place du Monstre. Elle contourne les Halles pour rejoindre le boulevard, se dirige vers la place Jean Jau’ et finit par un tour de la Cathédrale. Il n’y a pas de commentaires ni de visite guidée comme dans les petits trains touristiques, c’est donc vraiment une balade toute calme.

Je comptais vous raconter encore quelques petites choses, mais je sens mes yeux se fermer tout seuls et mon corps qui me dit d’aller me reposer pour affronter la toute dernière matinée de travail avant de prendre mon vol direction Dublin! Je suis un peu honteuse de cet article avorté mais promis, je reviens avec plein de  belles photos de notre tour d’Irlande, et j’essaierai de publier des articles avant que Londres nous appelle…

Bonnes vacances! 🙂

Publicités