On a cold day in Springtime

Que faire à Tours un week-end de Pâques, quand la famille est en vadrouille, que le soleil pointe de nouveau le bout de son nez et qu’on a du travail par-dessus la tête? La réponse dans cet article, car non non, je ne vous parlerai pas toujours de voyages fascinants, de temps en temps je vous en dévoilerai un peu plus sur mon quotidien tout aussi passionnant.

Samedi après-midi: le ménage de printemps

Samedi, j’ai enfin pris mon courage à deux mains et ai rangé et nettoyé tout l’appartement. Quelques heures plus ou moins agréables (je déteste ce moment perfide où tout est en vrac, entassé sur le lit, en attendant d’être trié) pour cet instant de pure satisfaction où on regarde avec fierté l’appartement tout propre, les étagères parfaitement organisées, la pile de papiers à jeter car on a bien trié… Evidemment, trente secondes plus tard, je retrouverai des poils de chat sur le tapis et le canapé, des graines de sable dans l’entrée à cause des travaux, des cheveux que je croyais avoir balayés…

Comme énormément de personnes, j’imagine, je suis parfaitement incapable de me séparer de vêtements que je ne porte plus, ou que je n’ai presque jamais portés. Depuis mon retour des Etats-Unis, j’ai décidé de fonctionner autrement lors de mes pulsions de tri: je me pose THE question ai-je porté ce vêtement pendant la saison? Si non, hop, bye bye direct. Ca devrait être radical, et pourtant, non: je me retrouve éternellement avec cette petite tunique qui traîne depuis que je l’ai achetée, cette robe importable mais tellement jolie, ce gros pull pas si beau mais pourtant confortable (quand on le porte)… Il m’a donc fallu prendre sur moi pour passer de ce bazar:

11101122_10206779303420203_160915190_n

A ce parfait rangement:

11122183_10206779303700210_906559717_o

Bien sûr, toute cette place de faite dans mon armoire est destinée à accueillir les survivants de la dernière saison printemps / été… on se doute donc que les étagères vont bientôt de nouveau ressembler à Bagdad.

Samedi soir: après l’effort, le réconfort

Ayant passé la journée (enfin, l’après-midi, étant donné que ma journée n’avait que commencé vers midi et demi…) à trier, jeter, réorganiser, épousseter, aspirer, récurer, préparer la liste de repas de la semaine, faire les courses, il n’était pas question que je mette au boulot après ces dures tâches. On a donc décidé de régresser devant Sherlock Holmes, en nous empiffrant de burgers maison, chips et glace au chocolat. On est restés classes, on a tout de même pris la peine de verser les dites chips dans un petit saladier au lieu de se baffrer à même le paquet.

11139543_10206791195397495_356815679_n

Dimanche après-midi: de bonnes raisons pour procrastiner 

« Aujourd’hui, je me mets au travail pour de bon! » – allez, combien de fois vous vous êtes dit ça, plus convaincus que jamais? Comme toujours, moi aussi j’y croyais dur comme fer, et j’ai même réellement essayé de m’y mettre – après avoir fait la grasse matinée, cuisiné des pancakes pour le p’tit déj’, pris mon temps dans la salle de bains, traîné sur internet plus que de raison. Mais voilà, l’inspiration n’était pas au rendez-vous, alors que le soleil, si… J’ai donc enfilé une des fameuses robes « importables mais tellement jolies », pour décider dès aujourd’hui de son sort, et suis sortie profiter du beau temps aux Prébendes avec mon Irlandais préféré. Résultat: j’ai regretté de ne pas avoir pris mon ordinateur pour travailler dehors, malgré le vent, et j’ai découvert le potentiel d’une nouvelle tenue coup de coeur!

11117819_10206791194357469_427181178_n

11139869_10206791191917408_729280088_n

Dimanche soir: se ressourcer au coucher du soleil 

Récemment, j’avais vu plusieurs photos de coucher de soleil sur Instagram, ce qui m’avait fait prendre conscience que je n’en avais pas vu depuis un bon moment. Ni une ni deux, quand j’ai vu le bleu parfait du ciel ce matin, j’ai décidé que ce serait la journée ou jamais pour aller admirer le soleil se coucher sur la Loire. Et je ne l’ai pas regretté…

Bords de Loire SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Premiers bourgeons

SONY DSC

The tree that made my day SONY DSC

Coucher de soleil sur le Pont Wilson 

SONY DSC

Sous le pont 

SONY DSC

SONY DSC

« De la poésie de rue pour faire sourire les inconnus » 

SONY DSC

Lundi: productivité sucrée 

Décidée à rendre ma journée plus productive que celle de la veille, je me lève légèrement plus tôt pour… essayer une recette de mug cake sucré. Je suis déjà assez fan des mug cakes salés, goût affuté par l’absence cruelle de four chez moi. Qui dit Pâques dit chocolat, qui dit (long) week-end dit petits-déjeuners tranquilles en amoureux: pancakes le dimanche, mug cake chocolat-banane le lundi!

11139674_10206799278199560_692357224_n

La fin de matinée et le début d’après-midi filent à toute vitesse (rien à voir avec le fait que j’aie passé une heure à essayer des tenues, toujours dans mon objectif de rentabiliser ma garde-robe…). Un message d’une amie et nous voilà parties au Jardin Botanique, mon jardin préféré à Tours. Au programme, papotages sur un banc et photographies en folie.

SONY DSC

SONY DSC

Du vert, du vert, encore du vert! 

SONY DSC

On s’est bien amusées au milieu des magnolias en fleurs…

IMAG0287

IMAG0281

J’ai dû me retenir de ne pas vous bombarder de pétales roses et blancs, mais je ne peux pas m’empêcher de vous en envoyer quelques uns quand même! J’aurais pu passer des heures à essayer de prendre la photo qui représenterait la perfection de ces arbres.

SONY DSC

Une fois rentrée, j’ai toujours besoin d’une transition avant de me remettre à la tâche (oui, oui, j’ai bien dit « remettre », je vous jure que mon mémoire a avancé!). Quoi de mieux qu’un bon donut au chocolat acheté sur le chemin du retour, et un thé glacé bien sucré préparé la veille?

11131990_10206799278279562_1247114404_n

Et parce que cette journée était censée être placée sous le signe de la productivité, je m’y suis doucement remise en me dorant au soleil.

11125590_10206799277279537_728404077_n

J’allais presque oublier le clou du week-end: mon joli oeuf de Pâques au « Noush » un peu tremblant, le chocolatier a dû se dire que c’était un drôle de prénom 😉

11134253_10206803156456514_739508181_n

J’espère que votre week-end de Pâques s’est passé comme vous le vouliez, et que vous aussi vous avez le coeur rempli de pétales bien roses! ❤

Publicités