Des nuages noirs qui viennent du Nord…

C’est le décor du Connemaraaaaa!

Evidemment, comment ne pas avoir Sardou en tête dès qu’on évoque le Connemara? (oui, vous me haïrez dans quelques heures quand vous n’arriverez toujours pas à vous débarrasser de cette chanson…) Je me rappelle avoir appris cette chanson à la chorale, à l’école de musique où je prenais mes cours, et je suis sûre que comme une bonne majorité de ceux qui connaissent la chanson, elle m’a donné envie d’aller voir ce fameux décor… J’essaie de me dire que ce n’est pas uniquement ces paroles qui m’ont toujours fait rêver du Connemara, mais dans tous les cas, j’ai finalement eu l’occasion d’aller m’émerveiller devant ces lacs et rivières…

ATTENTION: article riche en paysages incroyablement verts. Ames sensibles s’abstenir.

Comme pour aller à Inishmore, nous sommes partis de Galway. Encore une fois, il existe de nombreuses compagnies proposant des tours du Connemara. On avait choisi Lally Tours. Je pense que la meilleure solution est de louer une voiture pour aller à votre rythme et où vous voulez, mais si comme nous, vous ne le pouvez pas pour X raison, ce serait dommage de louper le Connemara juste à cause de ça! Les visites « guidées » en car sont donc un bon compromis. J’avais peur qu’on ne puisse jamais descendre du car, et que ce soit vraiment long (on part pour toute la journée, pour environ 8h), mais au final ça se fait bien. On fait des pauses régulièrement aux lieux les plus touristiques, et même vus du car les paysages sont à couper le souffle.

Premier arrêt: le Géant du Connemara, dans le village de Recess
« built for no apparent reason » d’après la plaque explicative!

SONY DSC

Quelques vues, depuis le car

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Deuxième arrêt: Kylemore Abbey.

On y reste environ 2 heures, et c’est donc également là qu’on fait la pause déjeuner. Petit piège: l’entrée n’est pas comprise dans le prix de la visite en car, mais on a le droit à une petite ristourne si on prend le ticket auprès du chauffeur. En tout cas, ça vaut le coup d’y aller…

SONY DSC

Kylemore Abbey est un ancien château reconverti en abbaye. En 1868, Mitchell Henry fait bâtir ce château et ses jardins pour sa femme Margaret, modeste cadeau comme on en reçoit tous les jours. Mais tragiquement, ils perdent une de leurs filles, et Margaret décède également peu après. Mitchell décide de continuer la construction, ne reculant devant aucune folie, afin de rendre dignement hommage à sa femme. Il lui fait bâtir un mausolée, où il la rejoindra quelques années plus tard. La propriété changea régulièrement de propriétaires, avant de passer en 1920 aux mains des Bénédictines de l’abbaye d’Ypres, qui avaient fui l’Irlande des siècles plus tôt et cherchaient alors une nouvelle abbaye après le bombardement de la leur. Aujourd’hui, l’institution est toujours gérée par des soeurs, et le tourisme leur permet d’entretenir la propriété.

Le site se visite en plusieurs parties. Nous avons commencé par les impressionnants jardins victoriens, un peu en retrait du château, accessibles par navette (qui circule toutes les dix minutes).

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

A quelques pas du château se trouve l’église néo-gothique.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Les différents types de marbre utilisés dans la construction de l’église.

SONY DSC

Le mausolée des époux Henry 

SONY DSC

En vous promenant, essayez de trouver la Wishing Stone: adossé à la pierre, faites un voeu et lancez trois fois de suite un caillou derrière votre épaule. Si elle passe par-dessus le rocher, votre voeu sera exaucé!

Le château en lui-même est finalement la partie la plus décevante de la visite. Seules quelques pièces sont accessibles et elles ne sont pas aussi majestueuses que le reste du site. A voir tout de même, mais ce n’est pas ce que j’ai le plus apprécié.

D’autres vues de l’abbaye.

SONY DSC

SONY DSC

De retour dans le bus: je mitraille à nouveau!

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Troisième arrêt: Killary Fjord

SONY DSC

Quatrième arrêt: au milieu de nulle part!

SONY DSC

Ci-dessous, le même paysage avec une chevelue dessus,
juste pour vous montrer que… y’avait un p’tit peu de vent! ^_^

SONY DSC

C’est beau! C’est vert! 

SONY DSC

Cinquième arrêt: Cong, le village où a été tourné The Quiet Man.

Le film est visiblement LA grande attraction du village – il existe même un musée consacré à l’expérience The Quiet Man!

SONY DSC

SONY DSC

Une charmante cabine téléphonique 

SONY DSC

Sixième arrêt : Kilconnell Abbey, une abbaye franciscaine en ruines, fondée en 1414.

SONY DSC

SONY DSC

Alors que le printemps tarde à venir et que je rêve d’autres horizons, ça fait du bien de replonger dans les lacs du Connemara… en espérant avoir pu vous faire voyager un peu, vous aussi!

Publicités