There are places I remember…

Aujourd’hui, petite pause dans mes aventures estivales irlandaises. Je vous emmène du côté de la Méditerranée, dans une ville chère à mon coeur: Nice.

Retourner à Nice a à chaque fois un agréable parfum de retrouvailles avec ma ville natale, bien qu’à presque un millier de kilomètres de cette dernière.

Et si Nice ne pourra jamais remplacer ma ville d’origine, elle demeurera à jamais la ville de mon enfance. C’est là qu’avec mes grands frère et soeur, j’ai passé de nombreuses vacances d’été. C’est là que je rêvais d’habiter quand j’étais petite fille. C’est là que nous nous ressourçons en famille certains mois de février-mars, quand le quotidien et la routine deviennent trop étouffants. C’est là que j’ai fièrement invité mes amies les plus proches à découvrir une partie de moi-même. Et c’est là que je vous emmène aujourd’hui, pour un rapide tour de mes dernières émotions niçoises.

SONY DSC

Selon moi, évidemment, Nice a tout pour plaire: la mer, la montagne, la ville, la proximité avec d’autres destinations tout aussi attirantes (Monaco, Cannes, Cagnes…), et surtout, le soleil! Certes, la vie y est plus chère qu’ailleurs, les automobilistes sont malpolis, irritables et irritants, et c’est une destination phare des retraités, mais on fait rapidement abstraction de tout ça pour s’adonner aux nombreux plaisirs que la ville offre.

Chaque année en février, la ville célèbre le carnaval. Le thème change tous les ans et nous avons cette fois-ci assisté au roi de la musique. Pendant deux semaines ont lieu défilés de chars (les corsi carnavalesques), de jour ou de nuit, batailles de fleurs, et pour clore les festivités, le Roi est brûlé sur la mer et laisse place au feu d’artifices final.

Le corso était composé de dix-huit chars, tous plus délirants et incroyables les uns que les autres, accompagnés de danseurs, musiciens, acrobates. En voici une petite sélection…

SONY DSC

SONY DSC

P1040430

P1040432

P1040440

Le Roi P1040463

Et la Reine

P1040466

Nous avons eu la chance d’arriver à temps pour profiter du dernier défilé, et également pour voir le roi s’enflammer sur la Méditerranée.

SONY DSC

SONY DSC

L’avantage de revenir régulièrement au même endroit est que nous n’avons pas la sorte de pression due à la volonté de tout visiter et d’en voir le maximum en un minimum de temps. Ainsi, nous avons pu passer une semaine tranquille, et savourer un vrai rythme de vacances bien méritées. Je n’aurai pas donc une grande liste de visites et de lieux à vous décrire, mais à la place, je vais plutôt vous illustrer mes coups de coeur de la semaine.

Tout d’abord, à Nice même, car on n’a pas besoin d’aller très loin pour profiter de la région!

La promenade des Anglais et ses plages de galet 

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

L’homme aux tourterelles

SONY DSC

Bien sûr, un incontournable! Après des années à sillonner cette promenade, je n’arrive pas à m’en lasser. On y croise toutes sortes de gens: joggeurs novices ou expérimentés, cyclistes professionnels ou familles à vélo, touristes de diverses nationalités traînant et parlant plus ou moins fort, jeunes en skates ou à rollers s’essayant à des parcours d’agilité, locaux de tous âges profitant du beau temps… La vue est imprenable quel que soit l’endroit où on se trouve, et hors saison il est encore possible de se balader sur la plage (à condition d’être exercé à marcher sur les galets!) sans zigzaguer entre les gamins surexcités et les vieilles seins nus!

La promenade du Paillon, ou la Coulée Verte

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

La promenade a été inaugurée en octobre 2013, et je n’avais donc pas encore eu l’occasion de la voir – et j’en suis instantanément tombée amoureuse. Très agréable, surtout par le beau temps que nous avons eu, elle s’étend sur un peu plus d’un kilomètre. J’ai adoré les jets d’eau, qui quand ils s’éteignent laissent les palmiers, la montagne et le ciel bleu éclatant se refléter. On a qu’une envie, s’étendre sur la pelouse et se laisser envelopper par la chaleur et les cris d’enfants…

Le Parc Phoenix 

SONY DSC

SONY DSC

Dans une des serres 

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Le Parc Phoenix est un jardin botanique, qui abrite également quelques animaux, plutôt visibles en été (à part les oiseaux qui eux semblent être toujours au rendez-vous). J’y vais régulièrement, car l’entrée ne coûte que trois euros et c’est un endroit agréable où on peut facilement passer quelques heures quand il fait beau et que les animaux sont de sortie.

La colline du château

En montant 

SONY DSC

Baie des Anges 

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

La cascade du château SONY DSC

Un de mes endroits préférés à Nice est très certainement la colline du château. Facile d’accès, on peut y monter à pied ou par ascenseur. L’ascension à pied est faisable, et plutôt rapide même en faisant régulièrement des pauses pour profiter de la vue! C’est d’ailleurs l’intérêt principal de cette colline: s’arrêter aux nombreux panoramas et se laisser époustouflés par la fameuse Baie des Anges, dont le surnom prend tout son sens.

Fenocchio et le vieux Nice

SONY DSC

SONY DSC

L’été, si la chaleur devient un peu trop oppressante, rien de tel qu’un petit tour à l’ombre des ruelles du vieux Nice. Et en hiver, on apprécie le vide relatif du quartier.

Parce que Nice ne serait pas Nice sans son meilleur glacier (selon les papilles et les langues de la famille), je me dois de vous présenter l’incontournable Fenocchio. Avec presque une centaine de saveurs, des goûts classiques jusqu’aux parfums les plus improbables, il m’est devenu impossible de passer un séjour à Nice sans faire un tour là-bas.

Mes saveurs préférées? Le duo gagnant Cactus-Cacao, qui a l’avantage d’allier deux sorbets (donc on a bonne conscience!) aux arômes forts, frais et bien distincts. La preuve que c’est une paire magique: sans concertation, c’est aussi la favorite de Masala Book!

SONY DSC

En grande gourmande, j’y suis allée deux fois. J’ai voulu changer un peu et j’ai également essayé Erable-Noix de Pécan, et Noisette: je n’ai pas été déçue!

SONY DSC

Sortir de Nice est plutôt facile même sans voiture: le train relie fréquemment les villes principales de la Côte pour des prix tout à fait raisonnables (encore plus avec la carte 12-25, il faut l’avouer!). Voici trois endroits où nous nous sommes arrêtés – encore une fois je laisse parler les photos 🙂

Le village médiéval d’Eze 

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

La vieille ville de Villefranche-sur-mer

SONY DSC

SONY DSC

L’entrée de la citadelle

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Villefranche est également un lieu spécial pour moi : c’est là que nous avons l’habitude de nous baigner l’été. Mais nous allons principalement là-bas pour profiter de la plage et de la mer, et nous visitons finalement rarement le reste; c’était donc une occasion de remédier à ça!

Le rocher à Monaco

Monaco est une ville qui m’intrigue toujours beaucoup. Quand j’y vais, c’est surtout pour visiter le musée océanographique (je ne compte plus le nombre de mes visites là-bas…). Mais cet endroit qui respire le luxe à plein nez a tout de même d’autres atouts. Cette fois-ci, nous nous sommes contentés de monter en haut du « Rocher », où se trouvent la vieille ville, le palais princier et le fameux musée océanographique, et d’où la vue mérite le détour.

SONY DSC

SONY DSC

Le palais princier

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Vers la vieille ville

SONY DSC

SONY DSC

J’espère que cet article chargé en souvenirs vous aura donné un peu envie d’en découvrir un peu plus sur Nice et sa région, ou pour ceux qui les connaissent déjà, qu’il vous aura permis de replonger dans vos propres impressions 🙂 Je vous laisse en compagnie de ces délicieux beignets niçois!

SONY DSC

 

 

Publicités